Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 17:09

Nous avons pris le route tranquillement vers 7 h en direction de l'Anjou.  

 

Au départ, vu l'heure matinale, j'avais beaucoup d'espoir en ce qui concerne le contournement de Paris. Ce ne fut pas tout à fait parfait mais dans l'ensemble nous n'avons pas perdu beaucoup de temps. 

  

Côté voiture, il a fallu s'organiser : Hiemsal dans le coffre, Cachemire dans sa caisse fixée avec la ceinture de sécurité sur le siège arrière et Cocoon devant, à côté de moi, avec un harnais.


En fait, il restait très peu de place pour ma petite valise et mes affaires de toilettes mais j'ai réussi à les caser entre les sacs de croquettes, la couette doudou, les draps, les chaussures et la cage en toile. Heureusement je ne pars pas longtemps donc pas beaucoup de vêtements à prendre. 

 

 Le chargement et le déchargement sont des calamités nécessaires pour qui veut entreprendre un voyage  Encore que, le luxe, le véritable luxe du voyageur c'est de partir les mains dans les poches et de se dire j'achèterai le nécessaire sur place... je n'ai pu le faire qu'une fois et je dois avouer que ce fut un pur moment de plaisir que de se dire je pars, de monter en voiture juste comme ça, sachant que je pouvais me permettre d'acheter le nécessaire en cours de route et m'arrêter où je voulais. Sensation de grande liberté mais que je n'ai jamais pu me permettre de renouveler aussi facilement.


L'argent permet ces voyages sans contrainte, sans préparatif et sans chargement et déchargement, sauf à envisager de partir pour un voyage du genre initiatique, rien dans les poches,  en mode auto-stop, le pouce en l'air et des fossés pour hamacs en oubliant la notion de bains et de douches... encore que pour ces dernières, la nature peut arranger ça, mais malheureusement pas toujours à bon escient. A une période, j'ai donné dans ce genre de voyage mais  j'ai passé l'âge de jouer à ça, je vote pour l'argent !

 

Pour l'heure, la réalité c'est que j'ai effectué le chargement au départ et le déchargement en arrivant, le trop plein d'argent n'est pas au rendez-vous..

 

Mais avant le déchargement j'ai lâché le trio dans le jardin, puis j'ai pris  le temps de respirer l'air de l'Anjou et  de boire  la lumière tout en écrasant mes orteils dans l'herbe rase de la pelouse.

 

Je prends alors conscience qu' enfin je suis arrivée, je suis chez moi, dans une région où la beauté des payasges est apaisante et à la lumière joyeuse.


  divers-9-7009.JPG

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 11:00

Voilà que je regarde avec plaisir pousser des tomates, des courgettes, des salades et que j’espère des fraises et des melons…retour aux simples plaisir de la campagne mais malheureusement entourée de pétarades de mobylettes ou quads, de  cris d’enfants et de bavardages bruyants d’adultes sur un terrain improvisé  de jeu de boules , tout cela accompagné de claquements de portières se répondant en un rythme soutenu comme  en compétition sonore avec le bal en plein air qui se tient dans le jardin public situé sur la butte derrière les maisons.

 

En attendant, nettoyage et arrosage des carrés.

 

Les tomates pointent leur nez, les courgettes s'installent et les salades commencent à prendre forme. Côté haricots verts ... on ne voit rien venir.

 

Des fleurs , un peu..

divers-9-6640.JPG


Le laurier à dû rendre quelques armes, pour permettre aux fraisiers de mieux profiter du soleil et de pousser plus vite.

divers-9-6641.JPG

 

Et le potager se donne à voir.

 

Les pieds de tomates

divers-9-6644.JPG

 

divers-9-6643.JPG

 

divers-9-6650.JPG

 

Les courgettes

divers-9-6647.JPG

 

divers-9-6649.JPG

 

 

Les Batavias sont plus belles que les laitues.

divers-9-6642.JPG

 

Le pied de melon prend forme.

divers-9-6645.JPG

 

Et les fraisiers résistent et tendent le cou pour sortir de leur léthargie.

divers-9-6646.JPG

 

Les haricots verts vont-ils pousser un jour?

divers-9-6652.jpg1.jpg

 

 

Pendant ce temps le monde tendresse de whip continue à vivre au rythme des jeux et des siestes.

divers-9-6512.jpg1.jpg

 

divers-9-6494.JPG

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 07:49

divers-9-6268.jpg1.jpg

Les plantations sont faites.

 

- des pieds de tomates, issus de l'agriculture biologique,

- des fraisiers, plus précisement des Mara des Bois (humm),

- des salades : des pieds  laitues et de batavias,

- des courgettes,

mais aussi, un pied de melon ainsi que des haricots verts (plantation des graines faite il y a peu de temps il faut le dire).

 

Le problème de l'arrosage n'est pas réglé : pour le moment je dois traverser le salon avec mes seaux !

 

Et ....ça pousse, ça pousse...

 

 

Ici, les plantations viennent d'être installées

divers-9-6215.JPG

 

divers-9-6213.JPG

 

divers-9-6216.jpg1.jpg

 

divers-9-6217.jpg1.jpg

 

 

Aujourd'hui, les carrés de mini-potager

tiennent doucement leurs promesses.

divers-9 6406


Déjà, les courgettes montrent le bout de leur nez derrière la fleur

divers-9-6406.jpg1.jpg


Un regret ne pas avoir du vrai brocciu corse et le courage de faire des beignets de fleurs de courgettes. Ah, ce merveilleux souvenir de la découverte gustative du mariage du brocciu et des fleurs de courgettes, assise à la table d'un ami corse  : "Attention, il n'y a qu'en Corse que tu peux avoir les vrais beignets à la fleur de courgette car le vrai brocciu n'existe pas hors de Corse!" Et effectivement j'ai pu le constater!


Petit signe d'amitié et de reconnaissance pour cet ami.

 

Et les autres plantations continuent de progresser...


Ici, un peu lentement, en ce qui concerne les fraisiers.

divers-9-6409.JPG

 

Plus activement pour les pieds de tomates

divers-9-6411.JPG

 

Mais peu de fleurs au rendez-vous...

divers-9-6408.jpg1.jpg

 

Du côté des salades, les batavias sont plus véloces que les laitues. Les melons sont en pointillés et les graines des haricots verts, semées plus tard, ne donnent pas encore signe de vie.

 

 

Pour la protection, j'ai installé des claustras du côté des voisins .... l'intimité est un bien qu'il faut préserver quand on le peut.

 

divers-9-6235.jpg1.jpg

 

La chaleur est revenue et rien qu'à me surveiller Hiemsal a chaud!

divers-9-6416.JPG

 

Si tout se passe bien, bientôt dans notre panier nos futures récoltes!!

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 19:46

Le soleil est de la partie et nous comptons bien  en profiter.

 

Sortie avec ces Messieurs pour nous rendre sur deux manifestations différentes. Hiemsal,  lui,  a eu le droit à une sortie le matin sur le marché et  il a bien apprécié. Donc chacun son tour.

 

Première visite une manifestation équestre, une sorte de portes ouvertes dans un centre équestre . Cette manifestation s'inscrit dans le programme de "l'Oise bleu et verte".

 

Des chiens sont en liberté dans le centre et là, pas questions de laisser vadrouiller ces Messieurs, nous choisissons donc de partir sur les chemins environnants où se déroulent des balades à dos de poneys principalement.

divers-9-5780.JPG

 

divers-9-5783.jpg1.jpg

 

divers-9-5791.JPG


divers-9-5796.JPG

 

divers-9-5810.JPG

 

 

Retour au centre, qui relève plus du poney club que d'un centre équestre, pour retrouver cette ambiance très particulière où l'enfant et le cheval sont très souvent fusionnels.

divers-9-5813.JPG


 

divers-9-5818.JPG

 

Un dernier coup d'oeil et nous quittons le monde du cheval avec ses odeurs et ses sons si caractéristiques.

divers-9-5819.JPG

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 12:20

 


 
Partager cet article
Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 09:13

 

Un jour me vint l'idée d'utiliser les palettes stockées pour la terrasse (qui ne se fera pas) pour mettre en place un mini-potager.


La main d’œuvre semblait guère enthousiaste...

divers-9-5689.jpg1.jpg

Mais le temps semblait vouloir donner un coup de pousse au projet : soleil et chaleur nous rendaient visite.

divers-9-5730.JPG

L'idée est de déterminer un enclos avec les palettes et de construire des carrés pour un mini-potager et quelques fleurs. Des planches de coffrage, des tasseaux et une bonne soixantaine de clous devraient faire l'affaire pour ces carrés.

 

 

Les palettes étaient stockées... un soir, je me mis en mouvement pour organiser l'enclos. Douze palettes à manipuler et nettoyer un minimum. Elles ne sont pas légères j'en sais quelque chose!

divers-9 50041

Les palettes sont mises deux par deux, pieds contre pieds, en position debout sur une tranche puis alignées de façon à former un "mur».


12 palettes plus tard, j'ai deux "murs" qui me forment un enclos.


L'enclos est terminé.

divers-9-5884.jpg1.jpg

 

 

Un espace bien délimité pour les carrés de mes mini- potagers.

divers-9 5888

Fermeture provisoire mais qui n’arrêtera pas les loulous...à revoir : une tête de lit d'enfant en fer forgé si je trouve … ou autre ?! à voir ...

divers-9-5889.jpg2.jpg
Mon coin potager est enfin délimité.

divers-9-5890.jpg2.jpg
Il est temps de faire les carrés. Le bois est coupé à dimension : 1.20 sur 0.80.
Une des planches n'est pas très droite et la coupe pas très régulière pour un ou deux morceaux ...on fera avec!

divers-9 5882
Le plan de mon "potager" a changé par rapport à ma première idée : ici, pour profiter de la chaleur de ce mur qui est en plein soleil, je place un "carré" de 3 sur 0.5.

 

Il me semble que ce sera un coin idéal pour un ou deux plants de tomates et autres légumes ou fruits avides de chaleur et soleil.

divers-9 5994

Placement du deuxième carré.

divers-9-5995.JPG

 

Pour les deux autres j'ai décidé de les mettre en périphérie et non parallèles au premier. En fait je vais garder libre le centre pour y placer des dalles et quelques potées de fleurs.

 

Pour préparer les carrés, je m'installe sur la terrasse dallée devant la baie vitrée d'où je suis observée par ces Messieurs.
J'ai délibérément coupé les tasseaux plus grands que la hauteur des planches pour deux motifs : 1) esthétique (à mon goût) et 2) pour pouvoir si besoin y fixer un filet de protection ou un vitrage pour donner de la chaleur tout en laissant passer l'air sur les côtés, bref une mini serre maison!

divers-9-5997.JPG

 

Et de trois!! Pour la terre ça été un problème et le choix d'un terreau de base n'est pas top mais la seule possibilité qui s'est offerte à moi dans les temps et financièrement. Faire livrer 1 m3 de terre de jardin...mission impossible ici!!

divers-9-6001.JPG

 

 

Et de quatre!! Il était temps, le soir est déjà bien avancé et je sais que demain la pluie devrait nous rendre visite. Il me reste à mettre la terre.

divers-9-6002.JPG  

 

Le centre sera occupé par des dalles (j'aurai ainsi les pieds au sec) ou celles que j'ai déjà mais habituellement d'intérieur ou de vraies dalles de jardin.

divers-9 4569

Les sacs de terreau sont de 40 l et j'en ai 22. Ouf, c'est terminé.

divers-9-6010.JPG

Mon potager est terminé...un temps de repos pour la terre et nous pourrons planter!!

divers-9-6011.JPG

Le soir tombe et mon mini-potager est en place, prêt à recevoir un peu d'arrosage du ciel et les futures plantations.

 divers-9-6010.jpg1.jpg

 

Pendant ce temps, Cocoon est resté à l'intérieur, confortablement installé sur le petit divan.

divers-9-5990.JPG

 

Alors que Cachemire initie Hiemsal à la cueillette des cerises.

divers-9-6006.JPG

 

divers-9-6008.JPG


divers-9-6012.jpg1.jpg

 

divers-9-6014.jpg1.jpg


 

La journée s'achève. Demain la météo nous promet de la pluie...pourquoi pas, cela va humidifier le terreau avant les plantations.

 

Mais il faut que le soleil revienne vite.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 19:31

J'ai repris ce texte à Fabienne car je veux le garder en mémoire et qui sait...il parlera peut-être à d'autres ici.


Le bonheur si je veux

Une vieille dame de 82 ans, enjouée et fière, toujours bien mise tôt le matin, bien coiffée et maquillée même si elle est presque aveugle, emménageait dans une maison de retraite. La mort récente de son mari l’obligeait à prendre cette décision. Après plusieurs heures d’attente, elle répondit par un sourire quand on l’informa que sa chambre était prête.

La responsable lui décrivit brièvement la chambre. Elle répondit aussitôt avec l’enthousiasme d’un enfant de 8 ans qu’elle aimait la chambre.

Comme la responsable lui suggérait d’attendre d’y arriver avant de se prononcer aussi définitivement, elle répondit :

"Cela n’a rien à voir avec cette chambre. La joie est une chose qu’on décide à l’avance. Que j’aime ou non la chambre ne dépend ni des meubles ni des décorations mais de la façon dont j’organise ma propre pensée. J’ai déjà décidé que je l’aimais.

Le bonheur est une décision que je prends chaque matin. J’ai le choix. Je peux passer la journée au lit à me plaindre des parties de mon corps qui ne fonctionnent plus ou me lever et profiter de celles qui fonctionnent toujours.

Chaque jour sera un cadeau aussi longtemps que je pourrai respirer. Je me concentrerai sur ce que je pourrai accomplir pendant ce nouveau jour malgré l’usure du temps et je me réjouirai de tous les événements positifs que j’ai accumulés tout au long de ma vie de façon à pouvoir profiter de ces souvenirs à ce moment-ci de ma vie.

La vieillesse est comme un compte de banque. On y retire ce qu’on y a accumulé pendant sa vie. C’est pourquoi il faut y accumuler le maximum de petits bonheurs, éviter d’y verser chagrins et peurs, vivre simplement, donner plus, attendre moins."
 

divers-9 4734

Partager cet article
Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 18:19

Je suis entrée dans l'atelier, comme bien souvent avec l'idée de trouver un outil pour bricoler un truc.

En l'occurence, ce jour là, je cherchais un aspirateur car le gros du salon n'aspirait plus  et je venais d'imprégner généreusement les tapis d'un  produit sensé nettoyer en profondeur les fibres de ces dits tapis.

De fait, j'avais récupéré le tapis d'une des chambres, abandonné sur place lors du premier déménagement, complètement élimé mais dont les couleurs me plaisaient beaucoup, des notes de bleu qui iraient très bien avec le bureau pour Challain. En plus de celui-ci, j'avais récupéré un autre aux tons marron, pas très grand et aussi laissé pour compte, sans grande valeur, et 2 bouts de tapis, également dans les tons bruns, que je voyais très bien pour recouvrir le cuir usé de l'assise du canapé. Les autres tapis étaient roulés et attendaient de partir pour Amiens si je ne me trompe pas. Bref, il me fallait  brosser et  aspirer ceux que j'avais si généreusement aspergés et malheureusement je n'arrivais pas à mettre la main sur l'aspirateur de l'étage, un Nilfisk, certes vieux mais encore bien actif, et, comme je le disais plus haut, j'avais constaté que celui du salon n'aspirait plus.

 

Il me fallait donc impérativement trouver un autre aspirateur et, quoi de plus naturel dans cette maison familiale, que de se diriger vers l'atelier à la recherche du "truc", quel qu'il soit, derrière notre père?


Mais, aujourd'hui,  j'étais seule, personne à qui demander.

 

J'ai donc pris la direction de l'atelier, précédée de Hiemsal.

DIVERS-8-3865.jpg1.jpg

DIVERS-8-3931.JPG

 

La porte de l'atelier se trouve derrière la haie taillée, sur la gauche. Sur la droite, le long de la haie, il y avait la maison d'été de Gené d'Angers, la tortue que nous avions récupérée sur une route de campagne il y a déjà de nombreuses années (je dirais pas loin de 12 ans). 

Alors que nous nous dirigeons vers l'atelier, je n'ai aucune inquiètude pour Hiemsal, car je sais que Genée d'Angers n'est plus là. Les parents lui ont trouvé une famille pour veiller sur elle car ils ne pouvaient l'emmener. Moi, j'aurais bien voulu la garder mais elle course mes Messieurs pour les pincer et eux, lui aboient dessus  avec l'envie de lui faire son affaire et je sais qu'il en aurait été de même pour Hiemsal.Pour l'heure Gené n'étant plus là, je le laisse me précèder vers l'atelier sans inquiètude car il n'y a plus de risque.

J'ouvre la porte...

DIVERS-8-4111.JPG

Combien de fois suis-je entrée dans cet atelier? Souvent, très souvent même, ne serait-ce que pour me rendre dans le garage.

Cet atelier c'est, dans la maison, le lieu réservé à notre père. C'est son atelier, son espace, son coin, ses secrets, ses expos comme je le réalise ce jour -là - comment avais-je fait pour ne rien voir?- C'est un endroit qui fait bander les bricoleurs de tout genre, féminin ou masculin, peu ses senfants je dois l'avouer. La jeune femme qui m'a aidée pour le déménagement, elle, connaissait la valeur de cet endroit et je crois bien qu'il la faisait rêver.

Déroulons ...DIVERS-8 41141

 

Les choses se mettent en place.

DIVERS-8 4114

 

C'est un capharnaüm au premier abord.

DIVERS-8-4114.JPG

Je m'arrête et mon regard se pose.

DIVERS-8-4115.JPG

 

DIVERS-8-4119.jpg1.jpg


DIVERS-8-4119.jpg2.jpg


DIVERS-8-4116.JPG


divers-9-4119.jpg4.jpg

DIVERS-8-4127.JPG

Chaque chose à sa place, la référence ou numéro  est noté, quelque fois c'est la forme de l'outil.

DIVERS-8-4120.JPG


Les boites disent ce qu'elles contiennent.

DIVERS-8-4120.jpg2.jpg


DIVERS-8-4121.JPG

 

Dans le garage derrière, il y a un motoculteur, une tronçonneuse et d'autres outils ou matériels pour bricoleur averti... ils sont tous orphelins d'un père qui a rejoint la ville, loin de son atelier.

 

Et puis il y a les expositions d'objets, d'outils...

DIVERS-8-4123.JPG


DIVERS-8-4124.JPG


DIVERS-8-4133.JPG


divers-9-4134.JPG


divers-9-4134.jpg4.jpg


divers-9-4135.JPG


divers-9-4134.jpg1.jpg


La lumière difuse,

divers-9-4119.jpg3.jpg

 

divers-9-4113.JPG

 

divers-9-4131.jpg1.jpg

 

Moment de tendresse,

regard sur ce qui se termine, objets déjà figés  par les fils du temps...

 

divers-9-4126.jpg1.jpg

 

divers-9-4126.jpg3.jpg

Je referme doucement la porte non sans un dernier regard.

divers-9-4130.JPG


Retour vers la maison.


Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 10:32

 

Pas toujours facile de dire je t'aime à sa mère...enfin..., si, on peut le dire ... on oublie de le faire ...  la vie file et nous bouscule ...  en retour on houspille sa mère pour çi pour ça, parfois même, elle nous  agace pour des broutilles  et  il nous arrive d'oublier de respirer et de dire, "au fait maman, je t'aime", avant de reprendre nos jérémiades d'enfants de la maison et ce, quelque soit notre âge d'adulte.


Est-ce une question de génération?

 

Alors, maman je t'aime...

Bandol 2012

DIVERS-8-7666.jpg

DIVERS-8-7667.jpg

DIVERS-8-7668.jpg

DIVERS-8-7673.jpg

DIVERS-8-7677.jpg

DIVERS-8-7687.jpg

DIVERS-8-7734.jpg

DIVERS-8-7814.jpg

DIVERS-8-7869.jpg

DIVERS-8-7810.jpg

DIVERS-8 7666

 

Et pour toi papa que j'aime tout aussi fort,

 

Sur le chemin des crêtes, rencontre avec la lumière

DIVERS-8 7740

 

DIVERS-8 7734

 

DIVERS-8 77921

 

DIVERS-8 7794

 

DIVERS-8 7792

 

 

 

Le jeune maitre du monde tendresse selon Whip sait dire  je t'aime à sa maman.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 09:09

Maison de famille

IMAGE-1-GENE.jpg

IMAGE-2-GENE.jpg

IMAGE-3-GENE.jpg

 

Elle résonne encore de nos réunions de famille et du rire des enfants et petits enfants.

 

MAISON DE FAMILLE A VENDRE.

 

La page se tourne pour nous, elle s'ouvrira pour une autre famille.

Partager cet article
Repost0