Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 17:17

divers-10 92572bis - Copie

 

Ce matin, le réveil  s'est fait à même pas 5h00.

 

J'ai entendu Hiemsal remonter du RDC.

 

Comme prise d'un doute (...pourquoi? Sixième sens de maitresse?...), je sors du lit et je descends...

 

Mauvaise surprise Hiemsal a décidé de prendre le salon comme terrain pour faire ses besoins ! Mais, là, il reste en haut pendant que ces Messieurs, en toute innocence, m'ont accompagnée en bas.

 

Je ramasse (rage et envie de tuer quelqu'un, mais concentration et détachement dans le même temps : qui suis-je? Je ne me reconnais pas dans ce calme un rien fataliste), je lave le sol, aère la pièce et je décide de lâcher les loulous dans la cour commune des logements au lieu de le faire dans le jardin. La cour est goudronnée en grande partie, donc moins salissante pour les pattes  et je n'ai pas envie de relaver. En même temps, je suis dans les vapes car il est tôt et le ménage au réveil je n’aime pas, une seule envie : retourner au lit au plus vite.


Un petit tour de cour et je rappelle la petite meute.


Ils reviennent un par un, Cocoon en premier suivi de près par Hiemsal que j'attrape pour essuyer les pattes. Ce faisant, je vois mon Cocoon à moitié à l'intérieur, faire demi-tour et foncer vers la grille de devant. Mon regard capte ce qui l'a attiré: un chat juste à l'intérieur de la cour. Convaincue que la grille va l'arrêter, Cocoon pas le chat, même si en période "svelte" il a déjà réussi  à passer entre les barreaux, je chope Hiemsal pour le propulser vers l'intérieur de la maison et fait de même avec Cachemire, lorsque je réalise que Cocoon arrivé à la grille, le nez entre les barreaux, se recule et cherche à passer en force. Pas eu le temps de penser "il ne peut pas" qu'il était déjà à hurler dans la rue après le chat.

 

En  quelques secondes, d'une maitresse lasse regardant ses loulous en promenade dans la cour, me voilà maitresse éperdue, coincée derrière  une grille avec les deux autres loulous qui ont réussi à rouvrir la porte et qui cherchent à faire comme Cocoon.  Étrange, mais Cachemire, plus fin que Cocoon, n'arrive pas à passer. Il n’a jamais réussi à se glisser dans les trous par où Cocoon passe, ni même à franchir les mêmes hauteurs.


Je les fais rentrer, attrape le sifflet à ultrasons et file dans la rue.


Je siffle,  seule dans la nuit, les bottes aux pieds, un anorak vite enfilé et un rien paniquée: je n'entends plus le hululement caractéristique de Cocoon chasseur, je n'entends que le silence et tout est désert autour de moi. Par où chercher?


Je souffle dans mon sifflet, une fois, deux fois puis une troisième fois plus longuement et là, un aboiement, Cocoon est  quelque part dans les maisons plus loin, juste devant moi. Je l'imagine déjà, ayant sauté une barrière dans le feu de l’action, coincé dans un jardin ne sachant comment revenir et je  me vois réveiller les propriétaires pour le récupérer. Mais là encore pas le temps de me poser de questions à ce sujet car Cocoon cesse d'aboyer et je le vois débouler d'un jardin au portail ouvert pour venir à ma rencontre, très content de lui.


Plus de chat à l’horizon.


J’ai une laisse, nous rentrons et  en approchant, je réalise qu’il est temps car Hiemsal aboie à rameuter tout un quartier.


Après ces émotions, j’ai dormi jusque tard dans la matinée : j’étais ko.


Alors, ce qui me surprend encore, c’est ma vision de Cocoon passant à travers les barreaux et sa technique de retournement du bassin et d’extension des cuisses pour faire passer  son arrière-train qui bloquait. Oh pas longtemps, même pas une second et il était de l’autre côté.


J’ai mesuré l’espace entre les  barreaux : maximum 10 cm.


Cocoon fait 52.5 cm et pèse 14.6 km. Son frère 51.5 cm et pèse 13.6 km.


Le premier  passe,  le deuxième ne passe pas !


Lol Cocoon est contorsionniste et surtout son instinct de chasseur est …. !

 

divers-10 97531

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 19:09

 

Hiemsal aime tout particulièrement s'installer sur le canapé-lit de mon bureau.

 

Il va, très certainement, y passer la nuit.

 

Pour le moment c’est tout en douceur que Hiemsal profite de ce moment de bonheur avant que le sommeil s'installe ...

 

Hiemsal de Garde-Epée - novembre 2013

divers-10 9728

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 12:37

Nous étions partis pour une balade en camping-car d'une semaine. Le ciel ne nous a pas été clément. Il était temps de rentrer pour ne pas être aspirés par la noirceur environnante.

 

Et là, ironie de la météo, la maison nous accueille, souriante, réchauffée par  de douces lumières d'automne, nullement vexée de notre abandon, bien au contraire, généreuse et amicale, elle ouvre ses bras de grande tante gâteuse et attendrissante.

 

LUMIERES.jpg

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 08:32

Un jour d'octobre 2013 par une douce température.

 

 

Capture01.jpgA.jpg

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 08:29

 

 

Eh oui...

 

 

 

 


 

 

L'essentiel c'est de sans cesse se poser la question de : quelle est la bonne méthode et d'essayer jusqu'à trouver celle qui convient.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 09:50

Origine de l'Azawakh (extraitd'un blog)

L'Idi du Sahel ou encore Azawakh appartient au groupe 10 de la nomenclature de la Fédération Cynologique Internationale. C'est l'une des 15 races avec le Greyhound, le Whippet, le Sloughi, le Galgo, le Barzoï, le Deerhound, le Maygar Agar, l'Irish Wolfhound, le Saluki, l'Afghan, le Petit Lévrier Italien, le Podenco  Ibencico, Pharaon, Cinerco de l'Etna.

Le groupe se divise en trois sous groupes : Les lévriers orientaux, les lévriers celtes et les lévriers africains.

 

L'histoire de l'idi du Sahel  semble être une énigme. Son origine longtemps soutenu comme étant orientale aujourd'hui se révèle être africaine.  En effet, l'observation des fresques rupestres du Sud Sahara (Tassili des Ajjer et Tassili de l'Ahaggar) révèlent que ce chien ou tout du moins ces ancêtres accompagnaient déjà l'homme depuis la nuit des temps sur la terre africaine.

 

Le monde tendresse selon whip en marche vers la vallée de l'Azawakh

 

Un aza nommé Hiemsal


Je parle de Hiemsal mais je n'ai pas mis beaucoup de photos le concernant.  Petit retour en arrière et remonter du temps en sa compagnie à travers les photos.


Certaines sont empruntées à Guy et Corinne la famille de naissance de Hiemsal.

 

Le papa de Hiemsal: Tadaksahak Idïyat-es-sahel

papa527285 407209155964915 1644094278 n


papa577240_407209125964918_1295727488_n.jpg

 

papa580561_407209085964922_1281747569_n---Copie.jpg

La maman de Hiemsal: chimène de Garde-Epée

mamam543628_407206719298492_1609439404_n.jpg

 

 

Le couple 

parents206081_477631068922723_395873608_n.jpg

 

Hiemsal de Garde-Epée

521794_507695869249576_742567060_n.jpg

 

 

Hiemsal avec ses frères et sœurs.

6223_504593076226522_852894268_n.jpg

 

224474_504593209559842_1802416330_n.jpg


552251_511772915508538_713816849_n.jpg

 

577773_525685930783903_1282464933_n.jpg


200032_529423210410175_1968752656_n.jpg

 

 

Bientôt Hiemsal va nous rejoindre.

281616_529390613746768_894071794_n.jpg

 

 

Nous sommes entre Noêl 2012 et le premier de l'an 2013, l'enfant et moi sommes en route pour aller chercher Hiemsal. La remontée vers l'Anjou se fait en douceur.

divers-10-9027.JPG

 

Hiemsal est résevé, un peu inquiet et très interrogatif.

divers-10-9031.JPG

 

Sur Angers, une halte dans un apparthotel,

  loin de sa famille de naissance et premier collier à porter.

 

 


 

 

 

 

Ici, première montée de l'escalier de la maison, l'assurance est déjà là,

il prend possession de l'environnement et analyse tout très vite.

divers-10 9076

 

Le jardin devient son terrain de jeu

divers-10-9111.JPG

 

Et ses Messieurs des grands frères ,

cocoon plus distant et directif,

Cachemire le joueur espiègle.

divers-10-9143.JPG

 

divers-10-9229.JPG

Le jeu est intense et les instincts reviennent

divers-10-9341.jpgbis.jpg

 

Mais là aussi Hiemsal reste observateur et analyse.

divers-10-9263.jpgbis.jpg

 

divers-10-9343.JPG

 

Hiemsal fait face à sa nouvelle vie

divers-10-9344.JPGet nous sommes avec lui, moi, l'enfant et ces Messieurs.

 

Il est temp de tester les dodos

divers-10-9237.jpgbis.jpg

 

Chut, il faut baisser la lumière,on va s'endormir.

divers-10-9242.JPG

 

 

A suivre...

 

 

A lire sur l'Azawakh : http://www.groupe-azawakh.org/groupe_gabi.html

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 20:29

 

Le facteur a laissé un message : recommandé à aller chercher à la poste.

 

J'attends depuis un moment, avec impatience, les colliers pour mon trio.

 

Un galon choisi parmi d’autres, des tons sobres, des perles, un  jeu de tonalités qui devrait s’allier avec les robes de mes Messieurs et de Hiem.

 

La beauté est bien au rendez-vous lorsque j’ouvre le petit paquet.

divers-10-8789.jpg1.jpg

 

Détails des colliers...

 

divers-10-8791.JPG

 

Ces Messieurs et Hiemsal  vont être superbes!

Mais attention, ce sont des colliers de sortie, pas question cette fois de les laisser jouer en les portant. Les premiers colliers reçus sont actuellement mis à rude épreuve dans les courses poursuites et les prises de cou. Celui de Hiemsal est particulièrement "décoiffé".

Aussi, en ai-je commandé un  identique au premier pour Hiemsal, qui s'harmonise parfaitement au pompons offert par Eve.

 

 divers-10 8798.pdn1

 

divers-10 88031

 

divers-10 8806

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 07:57

Ambiance feutrée pour une soirée de fin de semaine.

 divers-10 8765

 

 

La nuit s'installe progressivement, il est temps de quitter la rive du jour.

 

divers-10 8767

 

 

Au matin, le monde se réveil, tout semble identique et pourtant tout a changé, c'est un monde différent qui se présente.

 

divers-10 8768

 

Chaque jour est mystérieur...

 

divers-10 8769

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 06:30

 

Une journée s'avance encore sous le signe du soleil et d'une douce chaleur...c'est le charme d'une fin de saison telle qu'on aime à l'imaginer à la sortie de l'été pour contrer l'appréhension d'un automne froid et boueux.  

divers-10 8493

 

Qui ne rêve de ces doux automnes qui s'installent dans la campagne environnante avec lenteur et douceur et  interpellent nos sens en allumant les forêts de mille feux et  en chatouillant nos souvenirs d'enfant avec des odeurs de champignons et de douces pourritures des sous-bois?


Qui ne rêve de ces automnes qui nous emmènent en toute légèreté aux portes de l'hiver, sans même que nous en ayons conscience?


La mangeoire a pris sa place mais les bénéficiaires de ses largesses ne sont pas encore au rendez-vous et c’est une bonne chose, ils vaquent au loin, heureux de pouvoir encore profiter des largesses de la nature et de la douceur des rayons du soleil.


divers-10-8754.jpg2.jpg

Aucune hâte à les voir voleter autour de la petite maison pour quelques graines de subsistance.


Plaisir du soleil partagé par d’autres…

 

divers-10-8637.JPG

 

divers-10-8697.JPG


divers-10-8700.JPG


divers-10-8551.JPG

 

divers-10-8525.JPG

 

divers-10-8565.jpg1.jpg

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 19:52

La journée commence par une mauvaise surprise : le volet roulant du salon ne veut plus remonter. La poisse...comment sortir les loulous dans le jardin? Leur laisser le plaisir de rentrer et sortir à volonté par cette belle journée qui s'annonce?

 

Après bien des démarches et frustrations de ne pas pouvoir exprimer franchement le fond de ma pensée à la personne qui est sensée gérer ce type de problème pour ce logement, je finis par trouver une solution grâce à la gentillesse d'une autre personne, toujours prête à trouver un moyen d’aider.


Du coup, trop contente d’avoir retrouvé la lumière naturelle dans le salon, c'est dans la chaleur ambiante de cette soirée d'un lundi de septembre que je me mets à ranger et à continuer de mettre en place les plantations de la véranda couverte.


Le chèvrefeuille trouve une place de choix dans l’angle, avec la possibilité de se développer de tous les côtés et de profiter de la pluie pour être arrosé. Je lui donne comme compagnon un jasmin d’hiver qui j’espère trouvera cette place agréable et pourra se développer.


Enfin, je migre l’hôpital des plantes sur l’ancienne place du chèvrefeuille. C’est une belle réussite que cet abri sous la véranda pour soigner les plantes : le citronnier est bien reparti et les petits arbres, dont j’ai oublié le nom, se sont couverts d’un feuillage bien vert.

 

La poule fétiche y a trouvé aussi sa place.


Bien évidemment il y a encore des aménagements à réaliser :

- le sol, mais pour le moment des palettes de récupération font encore mon bonheur,

- les claustras à installer dans le fond de la véranda contre le muret de séparation avec le chemin. Pour le moment j’ai récupéré une ancienne protection d’un auvent et je l’ai installé de façon à mieux protégerce côté de la pluie, en cas de vent rabattant.


D’autres petites chose à voir par la suite, mais pour l'heure nous profitons de l’espace.


divers-10-8740.JPG

 

divers-10-8756.jpg1.jpg

 

divers-10-8747.jpg1.jpg

 

divers-10-8679.JPG

 

divers-10 87541

 

divers-10-8750.JPG

 

divers-10-8468.JPG

 

divers-10-8753.JPG

 

divers-10-8471.JPG


divers-10 87581

 

divers-10-8761.JPG

 

 

divers-10-8762.JPG

 

divers-10-8537.jpg1.jpg

 


Partager cet article
Repost0