Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 11:00

Il n'est pas loin de 13h30 lorsque je quitte la maison avec ces Messieurs.

 

L'heure idéale, un samedi, pour aller se balader dans le petit bois, derrière la maison, car les gens sont chez eux et il y a peu de risque d'en croiser beaucoup.

 

Bref l'idéal pour les courses de lévriers en liberté !!

 

Les loulous sont explosifs - presque en tout cas - tellement la semaine a été frustrante pour eux, coincés entre quatre murs. Il est vrai que c'est la dernière d'une longue liste de semaines pluvieuses, froides et grises, et quand je dis la dernière, c'est que j'espère un retour du beau temps pour la semaine prochaine.

 

Suis-je trop optimiste?

 

En tout cas, quand je les lâche, ils partent à fond de cale. Je les vois devenir de simples points tout au bout de chemin avec l'angoisse qu'ils aillent au-delà, franchissant les limites du petit bois, pour débarquer sur la route. Mais ils reviennent tout aussi vite, ayant juste l'habileté de m'éviter d'un crochet bien maîtrisé, avant de réussir finalement à se ralentir et à effectuer un demi-tour pour revenir à mes pieds.

 

Nous avons ainsi pris quelques chemins, bien éloignés de la lisière du petit bois, donc des routes, à des rythmes très différents. Pour moi, une marche qui se veut légère et campagnarde, et pour eux, le style sur les chapeaux de roues, en virage ou en ligne droite, mais jamais au repos sauf à mon ordre d'un "pas bougé" bien difficile à tenir pour eux.

 

La promenade s'est terminée par une remise en laisse et un retour par le devant de la maison, en empruntant la petite route, sur le goudron, histoire de nettoyer par frottement sur ce sol bien sec, les pattes et bottes au rythme de nos pas et ce, avant d'arriver à la maison.

 

Repos bien mérité

divers-9-5704.jpg2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires