Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 20:44

 

divers-10-9768.jpg1.jpg

 

Ce matin, les deux compères sont côte à côte sur le canapé-lit de mon bureau et cocoon confortablement installé près de moi.

 

J’en suis heureuse car depuis un moment le trio s’éparpillait en trois corps, séparés les uns des autres à divers endroits de la maison, comme incapables de se regrouper et de se reposer ensemble.

 

Une légère inquiétude venait rôder autour de moi, s’insinuant dans mon cerveau et y laissant une trace d’amertume pour l’avenir. Que se passait-il ? Est-ce que l’évolution du trio allait devenir problématique dans les rapports ?

 

Hiemsal et Cachemire étaient compagnons de jeux et de bêtises depuis l’arrivée de ce chiot azawakh un jour de décembre de l’année dernière. Ils chahutaient à égalité, Cachemire sachant répondre et même mener le plus souvent le jeu bien que Hiemsal soit devenu le plus grand en taille depuis longtemps.

 

Cocoon, quant à lui, depuis le début s'était mis un peu à l’écart,  se considérant manifestement comme l’ainé, bien au-dessus de la mêlée brouillonne des deux loustics mais posé, raisonnable, imperturbable et attaché à ses prérogatives, il restait bienveillant avec Hiemsal tant que celui-ci ne venait pas empiéter son domaine.

 

C'est ainsi que le trio s'était organisé et tournait gentiment, en fonction des personnalité: le snob et le duo des chahuteurs .


Et là, rien, un Cachemire fuyant Hiemsal et lui montrant ses crocs, manifestant de la voix, cherchant ainsi à obtenir la tranquillité, allant même jusqu'à raser les murs pour éviter le contact et ne recherchant pas  son frère pour des câlins.


Un trio formé de 3 chiens éparpillés, sans unité, comment allais-je gérer ?

 

La visite à l’ostéo a remis mon Cachemire de bonne humeur. J’avais bien senti que quelque chose clochait, qu’il avait une allure moins belle et qu’il obéissait moins bien, refusant presque de s‘assoir. Le départ de son jeune maitre ne pouvait pas tout expliquer.

 

Cachemire, manipulé par des mains expertes, a retrouvé souplesse et joie de vivre. Après une période de repos forcé, il a renoué avec le jeu et son compère. Partageant à nouveau avec Hiemsal les canapés, lits et autres coussins à disposition, rendant ce dernier  tout heureux.

 

Ainsi, l’inquiétude s’éloigne de moi et  c’est l’assurance que nous sommes toujours sur le bon chemin, eux et moi,  qui me sourit ce matin.

 

divers-10-9757.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires