Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 10:47

 Question qui s'est posée au détour d’un forum de façon bien peu amicale mais qui existe et se pose à moi.  Ou plus précisément, la longe est-elle le simple corollaire d’un stress du maitre, maladif qui plus est et communicatif au chien- dixit certaines bonnes âmes enclines à cataloguer les autres - ou une façon de gérer son chien en toute sécurité?

J’ai horreur de croiser des chiens en liberté qui ne sont pas capables d’être maintenus au pied sur simple ordre de leur maitre. 

Or, les miens ne sont pas de si  bons soldats obéissants, d’où la longe, car je n’aime pas faire aux autres ce que j’ai horreur que l’on me fasse!

Quand je pense à des personne qui disent sortir en liberté une meute de 4-5, voire 6 chiens, je doute de l'efficacité du rappel et du maintien au pied pour la meute entière. Bien évidemment, il n'est pas là question de risque pour eux (le nombre fait la force et le maitre reste sans crainte égoïstement) mais bien de l'impact sur les chiens et les maitres qui se trouvent en face d'eux.

Je vois avec Hiemsal, très réactif aux autres chiens,  le risque qu'un chien en liberté lui  fait courir de venir  en curieux auprès de lui et de  l'impact néfaste que cela a sur son  apprentissage. 

 

C'est le cas pour tous les chiens tenus en laisse qui voient venir vers eux un chien en liberté. Je pense qu'un comportementaliste pourrait le confirmer.

 

Bien sûr il y a longe et longe…


Mais il faut savoit que...

 L’art. L.211-23 du Code rural :

Est considéré en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou (L. n°2005-157 du 23 févr. 2005, art. 125) « de la garde ou de la protection du troupeau », n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation (L. n° 2005-157 du 23 févr. 2005, art. 156) « sauf s’il participait à une action de chasse et qu’il est démontré que son propriétaire ne s’est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l’action de chasse ».

Et  ARRETE DU 16 MARS 1955 (JO du 24 mars 1955)- Article 1° - Pour prévenir la destruction des oiseaux et de toutes espèces de gibier et pour favoriser leur repeuplement, il est interdit de laisser divaguer les chiens dans les terres cultivées ou non, les prés, les vignes, les vergers, les bois, ainsi que dans les marais et sur le bord des cours d'eau, étangs et lacs.


Parfois, la  longe de ces Messieurs est libre d’attache mais existe à leur collier, ainsi, ils peuvent vaquer librement, sans s'éloigner au loin, et je n’enfreins pas l'article précité.

 

Certains échanges sur un forum à ce sujet m’ont valu de ne plus pouvoir me connecter (bannissement, il faut croire mais sans le dire, dans le silence). La liberté de penser n'est pas ce qui est le plus représentatif dans ce forum de whippet dit pour le plaisir.

Alors, longe ou pas longe ? Stress ou pas stress?  This is the question!

 

Qui a vécu une expérience douloureuse, prend des précautions: Châtaigne, adorable petite chienne que nous avions sauvée de sa vie de souffrance et que nous laissions vaquer librement, même loin de nous quand il lui prenait l'envie de "marauder", a fini écrasée par un automobiliste certainement peu enclin a freiner pour un simple chien et encore moins à s'arrêter pour le sauver. Et pourtant,  elle était obéissante: un excellent rappel, attentive à nous, devinant par avance ce que nous allions lui demander,  aimante et espiègle, aucune malice dans ce petit bout, juste un amour dingue pour nous. Sa perte nous a meurtris.

 

Après une période de grande liberté en forêt, il y a eu une période où j’ai eu peur de perdre ces Messieurs car je n’avais pas un super rappel et que j’étais dans l’incapacité de couper leur élan en cas de gibier (mais je partage cela avec beaucoup de propriétaires de lévriers). J'ai donc adopté la longe maintenue.

Mais on évolue et maintenant je n’ai plus la même crainte, l'obéissance étant meilleur. Ils sont lâchés aux endroits sécurisés sans longe et rappelés régulièrement pour ne pas s'éloigner. Ils sont en longe pour les endroits très peuplés et peu sécurisés. Autrement, c'est la promenade au pied, ce qui est aussi un bon moment passé ensemble, que ce soit en campagne ou en ville, car ils marchent sans tirer.

Nous progressons ensemble et je garde à l'esprit le respect de l'autre et la nécessité de garder un chien attaché quand celui d'en face l'est. Question de respect.

 

J’entends d’ici le cœur des  « fais pas ci fais pas ça », prompte à donner des leçons et à accoler des étiquettes.

 

Laissons dire!

 

Et ce qui importe c'est de garder nos loulous avec nous, de vivre en harmonie et surtout, de ne pas les perdre.

 

Une pensée pour tous ces loulous qui sont à le recherche de leurs maitres.

94473610.jpgCrée par Lori Ann

Partager cet article
Repost0

commentaires